Équipe

 

Étudiants et stagiaires

Étudiants gradués et post-doctoraux

 

Ivy Y. Chen
Mme Chen est étudiante au doctorat en psychologie (recherche-intervention) à l’Université Laval depuis 2010. Sa thèse de doctorat porte sur l’exploration du rôle de l’hyperactivation au niveau des approches physiologique et psychologique dans le développement de l’insomnie. Plus spécifiquement, son projet de thèse vise à examiner le stress, les activations physiologiques et psychologiques ainsi que les perturbations du sommeil chez des personnes souffrant d’insomnie, et ce, en comparaison à des personnes ayant différents niveaux de vulnérabilité à l’insomnie liée au stress. Au sein du laboratoire, elle agit comme évaluatrice en administrant des entrevues diagnostiques sur l’insomnie et autres troubles psychologiques.

Denise C. Jarrin, Ph.D.
Dre Jarrin a complété son doctorat en psychologie à l’Université Concordia au mois d’août 2012. Durant ses études, elle a bénéficié de bourses financières octroyées par les Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Actuellement, elle poursuit un stage postdoctoral au sein de la Faculté des Sciences Sociales de l’Université Laval, et ce, sous le mentorat du professeur titulaire Charles M. Morin. Sa recherche s’intéresse à la pathogénèse du dysfonctionnement du système nerveux autonome (mesuré par la variabilité du rythme cardiaque) comme conséquence d’un sommeil de courte durée et non-réparateur. En ce qui a trait à ses expériences professionnelles, Dre Jarrin agit comme co-chercheure dans un projet subventionné par les IRSC portant sur les liens pathogéniques entre le sommeil et l’obésité infantile. D’ailleurs, elle a présenté ses recherches dans plusieurs conférences où elle a reçu en totalité 18 mentions honorifiques. En 2012, elle a été récompensée du prix Young Investigator par l’American Academy of Sleep Medicine (AASM). Dre Jarrin a également bénéficié de bourses financières lui permettant d’assister à des conférences de niveau national couvrant divers domaines tels que le sommeil, la pédiatrie, l’obésité et la psychophysiologie.

Olivier Hudon
M. Hudon est étudiant au doctorat en psychologie (intervention) à l’Université Laval depuis 2013. Ses intérêts de recherche portent globalement sur les coûts associés à l’insomnie chronique. Son mémoire doctoral traite de l’impact du traitement de l’insomnie sur les coûts associés à l’utilisation des soins de santé et à l’absentéisme au travail. Plus spécifiquement, il fait une analyse de coût-bénéfice de la thérapie cognitive-comportementale pour l’insomnie. Au sein du laboratoire, il est impliqué dans les différents projets de recherche en cours.

Amélie Rochefort
Mme Rochefort est étudiante au doctorat en psychologie clinique (D.Psy.) à l’Université Laval depuis 2013. Elle travaille au sein du laboratoire depuis 2011 et elle est impliquée dans le recrutement et l’évaluation de participants dans un projet de recherche en cours. Elle participe également à la rédaction d’un article scientifique. Son mémoire doctorale porte sur l’impact de la durée de sommeil sur la réponse thérapeutique aux différents traitements de l’insomnie. Précisément, elle s’intéresse à l’effet modérateur potentiel de la durée de sommeil sur la réponse thérapeutique aux traitements psychologiques et pharmacologiques.

Orlane Ballot

Orlane Ballot est une étudiante au doctorat de recherche en psychologie à l'université Laval depuis janvier 2016. Ayant acquis un baccalauréat de pharmacologie (Université de Sherbrooke) et une maitrise de neurobiologie (Université Laval), son expertise passé oriente son travail de recherche de manière plus fondamentale par des approches psychologiques et physiologiques de l'insomnie, ainsi que par des méthodes quantitatives de recherche. Son projet de thèse portent sur le rôle du stress et de l'activation (physiologique et psychologique) dans le développement de l’insomnie chez les femmes ménopausées. En effet, certaines femmes ménopausées ne rapportent pas de plaintes d’insomnie et parmi celles qui en rapportent, ces plaintes de sommeil ne sont pas toujours observées par les enregistrements polysomnographiques. Ces observations cliniques nous confortent donc dans l’idée d’investiguer les liens possibles entre l’insomnie et la ménopause. De plus, Orlane détient une bourse de recherche au doctorat pour la recherche clinique du centre thématique en neuroscience (CTRN) (2016-2017)

Janet Cheung

Dre.Cheung a complété son doctorat à la faculté de pharmacie de l’Université de Sydney. Durant ses études, elle a reçu le prix ‘Australian Postgraduate Award’ et une bourse doctorale du ‘NHMRC Centre for Integrated Research and Understanding of Sleep’.Dre.Cheung est pharmacienne et elle a un intérêt marqué pour la recherche avec des modèles de traitement de l’insomnie centrés sur les patients. Elle a exploré différents comportements des patients concernant leur santé incluant la recherche d’aide, la prise de médication et le choix du traitement. Son mémoire doctoral a mis l’emphase sur la dynamique dans la prise de décision concernant le choix de traitement pour l’insomnie que ce soit pharmacologique ou non, en utilisant des méthodes qualitatives et des méthodes de modélisation de choix discrets. Elle fait maintenant un post doctorat à l’Université Laval sous la supervision du professeur Charles Morin.Son programme post doctoral de recherche vise à intégrer le schéma de prise de décision dans le choix de traitement dans les soins de première ligne pour optimiser la gestion de l’insomnie. Dre.Cheung est récipiendaire du PBEEE, une bourse postdoctorale pour les étudiants étrangers du Fonds de recherche Nature et Technologies Québec. 

 

Étudiants ayant gradué au laboratoire et anciens stagiaires

Stagiaires post-doctoraux

  • Tais Castelo Branco Crisostomo de Araujo (U. Laval) (2013-2015)
  • Min Xu, Ph.D. Université de Wuhan, République de Chine (2009-2010)
  • Maria Montserat Sanchez-Orturno, Ph.D. Université de Murcia, Murcia, Espagne (2007-2008)
  • Annie Vallières, Ph.D. Université Laval, Québec, Québec, Canada (2003-2005)
  • Judith Davidson, Ph.D. Université Queen, Kingston, Ontario, Canada (2002-2003)
  • Lynda Bélanger, Ph.D. Université du Québec à Montréal, Montréal, Québec, Québec, Canada (2001-2005)
  • Annie Aimée, Ph.D. Université Laval, Québec, Québec, Canada (2002-2003)
  • Célyne Bastien, Ph.D. Université d’Ottawa, Ottawa, Ontario, Canada (1996-1999)

Étudiants au doctorat

  • Cristina Perozzo, Ph.D.(2016). Perturbation du sommeil, du fonctionnement diurne et de la qualité de vie associées à l'insomnie comorbide à un trouble psychiatrique ou médical.
  • Émilie Fortier-Brochu, Ph.D. (2015). Composition spectrale de l’EEG de sommeil et fonctionnement diurne chez les individus souffrant d’insomnie.
  • Christine Gagnon, D.Psy. (2012). Validation de l'Index de Sévérité de l'Insomnie chez des patients consultant en clinique médicale.
  • Simon Beaulieu-Bonneau, Ph.D. (2012). Somnolence, fatigue et fonctionnement diurne suite à un traumatisme craniocérébral.
  • Julie St-Amant, D.Psy. (2011). Perturbation du sommeil dans le trouble bipolaire.
  • Vincent Moreau, Ph.D. (2011). Sommeil et TDAH chez les enfants.
  • Daniel Forget, Ph.D. (2010). Le rôle du complex-K évoqué et spontanné dans l'insomnie.
  • Marie-Ève Gauvin, D.Psy. (2008). Comorbidity of insomnia and anxiety disorders.
  • Catherine Guay, D.Psy. (2008). Observance du traitement comportemental de l’insomnie.
  • Meagan Daley, Ph.D.  (2006). Health-care utilization and costs of insomnia.
  • Mélanie LeBlanc, Ph.D. (2006). Incidence and risk factors of insomnia.
  • Geneviève Belleville, Ph.D. (2006). Hypnotic discontinuation and self-help treatment for insomnia.
  • Marie-Christine Ouellet, Ph.D. (2005). Troubles du sommeil et traumatismes crâniens.
  • Annie Vallières, Ph.D. (2003). Traitement séquentiel de l’insomnie.

Étudiants de maîtrise

  • Émilie Fortier-Brochu, M.Ps. (2004). Analyse spectrale de la réponse thérapeutique au traitement cognitivo-comportemental de l’insomnie.
  • Simon Beaulieu-Bonneau, M.Ps. (2004). Self-help treatment of insomnia.
  • Geneviève Belleville, M.Ps. (2001). Sommeil et perception du temps.
  • Mélanie LeBlanc, M.Ps., (2001). Analyse spectrale et insomnie.
  • Liny Laroche, M.Ps. (2000). Insomnie chronique primaire et fonctionnement immunitaire.
  • Sébastien Bouchard, M.Ps. (1999). Efficacité personnelle et observance du traitement de l’insomnie.
  • Catherine Lamoureux, M.Ps. (1998). Évaluation neuropsychologique chez des insomniaques âgés qui consomment des benzodiazépines de façon chronique.
  • Linda Gendron, M.Ps. (1998). Stratégies de contrôle de pensées chez les gens souffrant d’insomnie.
  • Ève Deland, M.Ps. (1998). Influence de l’activité physique sur le sommeil.
  • Annie Vignola, M.Ps. (1998). Évaluation objective et subjective de la performance cognitive chez les aînés avec ou sans insomnie chronique.
  • Sylvie Rodrigue, M.Ps. (1998). Influence de variables associées au stress sur le sommeil.
  • Christian Portugais, M.Ps. (1997). Traitement des cauchemars chroniques par expositions imaginaires contrôlées de scénarios altérés.
  • François Bernier, M.Ps. (1997). Facteurs reliés à l’utilisation des benzodiazépines chez des personnes consultant pour l’insomnie.
  • Véronique Mimeault, M.Ps. (1997). Bibliothérapie de l’insomnie.
  • Anouk Gagné, M.Ps. (1996). Prédicteurs de l’efficacité des traitements psychologiques et pharmacologiques.

 

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2016 Université Laval

Administration