Recherche

 

Subventions et projets principaux

Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil

Chaires de recherche du Canada (2011-2018)

La chaire de recherche facilite l’élaboration et la mise en œuvre de projets de recherche sur l’épidémiologie et le traitement de l’insomnie. Plus précisément, les objectifs visés par la chaire sont d’estimer la prévalence et l’incidence de l’insomnie dans la population adulte Canadienne, d’identifier les facteurs de risque de l’insomnie, d’identifier les causes et les conséquences de l’insomnie et de développer ou parfaire les méthodes d’évaluation et de traitement de l’insomnie.

Par l’entremise de la recherche, nous visons à mieux comprendre l'insomnie et à mettre au point des interventions efficaces pour contrer cette difficulté. Conséquemment, notre objectif final est d’améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent d’insomnie et de réduire les coûts personnels, sociaux et économiques qui découlent de cette problématique.

 

Traitements séquentiels de l'insomnie chronique

National Institutes of Health (2011-2016)

Co-chercheur: Jack D. Edinger, National Jewish Health; Andrew Krystal, Duke University; Hans Ivers, Lynda Bélanger, Université Laval

Ce projet de recherche vise à évaluer l’efficacité de différentes modalités et différentes séquences de traitements psychologiques et pharmacologiques pour traiter l'insomnie chronique.

L'étude s'adresse aux personnes de 21 ans et plus qui souffrent d'insomnie persistante et qui veulent recevoir un traitement pour leurs difficultés de sommeil. Cette étude peut comporter jusqu'à deux phases de traitement. Dans le cadre de la 1re phase les participants sont assignés au hasard à l'une des deux conditions de traitement, soit un traitement psychologique (4 sessions individuelles) ou pharmacologique. Après cette première phase (6 semaines plus tard), si la réponse au traitement est jugée satisfaisante, le participant est invité à poursuivre avec ce même traitement jusqu'à la fin de l'étude. Dans le cas contraire, le participant peut participer à une 2e phase de traitement. Le participant est alors réassigné, au hasard, à l'une de deux autres conditions de traitement (psychologique ou pharmacologique) selon le traitement reçu lors de la 1re phase.

Entre 2011 et 2016, environ 224 personnes recrutées au Québec et à Denver au Colorado participeront à ce projet de recherche.

 

Histoire naturelle et traitement de l’insomnie

Instituts de recherche en santé du Canada (2011-2016)

Co-chercheurs: Josée Savard, Jean-Pierre Grégoire, Chantal Mérette; Université Laval

Les principaux objectifs de ce projet de recherche sont de documenter les taux de prévalence, d’incidence et de rémission de l’insomnie, les facteurs de risque et l'évolution naturelle de l'insomnie, d’examiner les causes et conséquences de l’insomnie et d'estimer les coûts de l'insomnie.

Depuis 2002, plus de 12 000 Canadiens ont répondu à une entrevue téléphonique sur le sommeil. Parmi ces individus, environ 5000 participent au volet longitudinal de l’étude en remplissant un questionnaire postal annuellement, sur une période de cinq ans. Le questionnaire évalue principalement le sommeil, la santé physique et psychologique ainsi que le stress et les événements de vie des participants.

 

Don philanthropique

Fonds Valéant Canada (2013)

Le président et directeur général de Valeant Canada, M. Jacques Dessureault, a remis à l'Université Laval un important don pour la création du Fonds Valeant pour l'enseignement et la recherche sur les troubles du sommeil.

 

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2016 Université Laval

Administration